English [en]   Deutsch [de]   español [es]   français [fr]   hrvatski [hr]   italiano [it]   日本語 [ja]   한국어 [ko]   українська [uk]  

ÉducationÉtudes de casInde → Lycée professionnel d'Irimpanam

L'original de cette page est en anglais.

Lycée professionnel d'Irimpanam (VHSS Irimpanam)

L'article ci-dessous est basé sur les informations que nous a fournies l'équipe pédagogique de l'école.

Situation

L'école se trouve dans l'Irimpanam, une zone proche de la ville de Tripunithura, dans le district d'Ernakulam, de l'État du Kerala , en Inde.

À propos

Fondé en 1940, le lycée professionnel d'Irimpanam (Vocational Higher Secondary School Irimpanam ou VHSS Irimpanam) est une école privée dotée d'une aide de l'État. Elle propose des classes allant de la fin de l'école primaire jusqu'au lycée : grades 5 à 7 (de 10 à 12 ans) et grades 8 à 10 (de 13 à 15 ans), respectivement. Quelques 1 000 élèves y étudient.

Motivations

Notre établissement s'est penché plus particulièrement sur la promotion des principaux aspects de la philosophie du projet GNU, tels la liberté de diffuser le savoir et la liberté de coopérer avec notre communauté en contribuant à l'amélioration des logiciels. Cet intérêt pour les logiciels Swathanthra (1) est dans une grande mesure le résultat de ce que nous avons appris lors de réunions organisées par le groupe indien d'utilisateurs du libre (ILUG-Cochin) [en] de la ville voisine de Kochi. D'avoir participé à ses réunions nous a aussi aidé à travailler en relation directe avec la communauté du libre.

Comment nous avons fait

La migration vers le logiciel libre dans notre école est le résultat d'un projet conçu et mené par le Gouvernement du Kerala, IT@School [en]. Le projet, lancé en 2001, réunit plusieurs milliers d'écoles du Kerala et en 2006 il a migré complètement vers le logiciel libre.

Photo d'élèves à un rassemblement autour du logiciel libre.

Élèves à un rassemblement autour du logiciel libre organisé par le Swathanthra Software Koottayma de VHSS Irimpanam.

Le gouvernement à mis en place des classes de mise à niveau pour les professeurs, pour leur enseigner les bases du nouveau système d'exploitation libre, et leur apprendre à l'installer. Le nouveau système a été personnalisé pour la première fois par SPACE [en], une agence basée au Kerala qui promeut l'usage du logiciel libre dans le public comme le privé. SPACE, ainsi que le LUG de Swathanthra, ont joué un rôle fondamental au cours du processus en fournissant une assistance constante aux professeurs. Un des ateliers organisés par SPACE nous a aidés à construire le site web de notre école en utilisant des logiciels libres.

L'apprentissage ne s'est pas limité au logiciel, et nous enseignons aussi les grandes lignes de la maintenance matérielle aux professeurs et aux élèves. Dans notre école, des élèves de 10 ans savent assembler un ordinateur.

L'usage de programmes libres dans les classes a été facilité par la mise en place de sessions de formation pour apprendre aux professeurs à utiliser des programmes spécifiques à l'enseignement de différentes matières. Par exemple, il y a eu une formation pour les professeurs de mathématiques, sur l'usage de Dr Geo pour enseigner la géométrie, une autre pour les professeurs de chimie sur le dessin de molécules organiques avec Chemtool, et beaucoup d'autres encore.

D'autres activités de formation ont été conduites en coopération avec l'ILUG-Cochin pour nous apprendre les usages de différentes applications libres, comme Blender, Inkscape et l'interface en ligne de commande.

L'école a aussi ouvert un canal IRC où les élèves peuvent demander de l'aide concernant les problèmes qu'ils peuvent rencontrer.

Attachement au logiciel libre

Pour commencer, le nouveau système était utilisé en double démarrage, parce que nous, les professeurs, n'étions pas familiarisés avec les logiciels libres, mais nous en avons rapidement maîtrisé l'essentiel. Aujourd'hui, aucun système privateur n'est installé sur nos ordinateurs, et nous n'utilisons pas de logiciel privateur. Seuls des logiciels libres sont utilisés, en classe comme dans les bureaux de l'administration.

Nous utilisons une grande variété de programmes libres dans nos classes, comme GIMP, Tux Paint, Audacity, GPeriodic et LibreOffice, et la liste n'est pas exclusive.

Nous initions nos élèves à la programmation en langage Python, dès le grade 8 (13 ans).

Capture de l'interface de TuxPaint en malayalam, montrant le tampon de la
rose du désert.

Écoutez un élève prononcer le nom malayalam de la rose du désert.

Résultats

Dans l'État du Kerala, l'enseignement est maintenant « assisté par l'informatique », c'est-à-dire que les élèves ont un accès direct au savoir technologique durant l'enseignement ordinaire, et pas seulement au labo informatique, ceci grâce au grand nombre d'applications éducatives disponibles sous GNU/Linux.

La transparence et les méthodes de coopération du logiciel libre ont aidé les élèves et les professeurs à s'immerger dans la technique et les a rendus capables de contribuer à la communauté de plusieurs manières. Une de nos contributions importantes a été de localiser l'interface de Tux Paint en malayalam, notre langue maternelle.

Une autre contribution a été l'addition de nouveaux tampons à TuxPaint. Des élèves des grades 6 et 7 ont photographié des fleurs de la région et ont traité les images en utilisant le programme GIMP. Les images ainsi obtenues ont été intégrées à TuxPaint, avec le nom des fleurs en malayalam. De plus, les élèves se sont enregistrés en prononçant le nom de ces fleurs, et quand un utilisateur sélectionne un des tampons, il entend le nom de la fleur prononcé en malayalam.

Regardez ou téléchargez la vidéo sous-titrée en français, ou bien la vidéo non sous-titrée et les sous-titres SubRip.

Ces deux activités ont été encouragées par le Swathanthra Software Koottayma du lycée d'Irimpanam (SSK VHSS Irimpanam), un groupe d'élèves et de professeurs de l'école intéressés par le logiciel libre. Son but est de promouvoir la philosophie du libre et d'introduire de nouveaux logiciels dans GNU/Linux afin de participer à la communauté. Le groupe organise des réunions mensuelles et pratique plusieurs sortes d'activités pour encourager ses membres à expérimenter et explorer les logiciels libres afin de mettre en pratique les libertés qu'ils offrent.

Élèves et professeurs participent chaque année à des rassemblements tels que le congrès national du logiciel libre [National Free Software Conference] et la journée de la cyber-sécurité [Cyber Safe Day], une manière de rester en contact et de partager nos expériences avec les autres écoles et avec la communauté du libre.

L'implication et la collaboration des professeurs, des élèves et des groupes locaux a été essentielle au succès de ce projet gouvernemental ambitieux.

(1) Swathanthra est le mot sanscrit pour « libre ». 

Remerciements

Les illustrations de cette page, ainsi que le fichier audio, sont l'œuvre du Swathanthra Software Koottayma du VHSS Irimpanam qui les a placées sous licence Creative Commons Attribution-Share Alike 3.0 Unported (Creative Commons paternité, partage dans les mêmes conditions, 3.0 non transposée).

Autres études de cas en Inde
Retour aux études de cas

[logo de la FSF]« Notre mission est de préserver, protéger et promouvoir la liberté d'utiliser, étudier, copier, modifier et redistribuer les programmes informatiques, et de défendre les droits des utilisateurs de logiciel libre. »

La Fondation pour le logiciel libre (FSF) est le principal sponsor institutionnel du système d'exploitation GNU. Soutenez GNU et la FSF en achetant des manuels et autres, en adhérant à la FSF en tant que membre associé, ou en faisant un don, soit directement à la FSF, soit via Flattr.

Haut de la page